Tunisie: Human Rights Watch épingle la justice tunisienne à propos de Sami Fehri

L’Orgnisation Non Gouvernementale, Human Rihgts Watch, a appelé à la libération immédiate du patron de la chaine “Atounyssia”, Sami Fehri.

Dans un communiqué publié ce vendredi, HRW dénonce le refus de mettre en application le verdict rendu par la cour de cassation, plus haute institution juridique du pays.

« Que faut-il donc pour libérer quelqu’un de prison si les dirigeants continuent d’ignorer les décisions de mise en liberté émises par la plus haute juridiction du pays ? », s’est interrogé,  Eric Goldstein,  directeur adjoint de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch. « En gardant Sami Fehri sous les verrous, les autorités font preuve d’un total mépris de la loi »ajoute -t-il.

La décision de la Cour de cassation devrait se traduire par la libération immédiate de Fehri, puisqu’elle a confirmé que les autorités n’avaient plus aucune base légale pour le détenir, a déclaré Human Rights Watch. Pourtant, pour la troisième fois, le ministère public a refusé de mettre en œuvre ces décisions, déplore l’ONG soulignant que le pouvoir de libérer Sami Fehri était détenu entre les mains d’un tribunal d’instance inférieure.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut