Tunisie: Les raisons de la hausse des prix des produits alimentaires

«Le trafic et l’exportation illégales sont les principales causes de la hausse des prix des produits de consommation de base sur les marchés et de la détérioration du pouvoir d’achat du citoyen», a avancé Lassâad Laâbidi, chargé de mission, au département du commerce au sein du ministère de l’Industrie et du Commerce.

« En dépit de la disponibilité de grandes quantités de produits de consommation, couvrant aussi bien la demande intérieure que celle du peuple libyen, les prix demeurent élevés et la situation reste opaque », a fait savoir Laabidi, lors de la tenue, vendredi 27 janvier 2012, de la réunion périodique de la cellule de communication au Premier ministère.

Le responsable a cité, à titre d’exemple, les prix des viandes blanches et des œufs, qui n’ont pas baissé, malgré la disponibilité de près de 9123 tonnes de viandes blanches et plus de 100 millions d’œufs sur le marché, au cours du mois de janvier 2012, sans pour autant expliquer ce phénomène.

Laâbidi a précisé que « la hausse des prix ne constitue pas un problème économique, la vraie difficulté réside dans le recul du taux de croissance», soulignant que le taux d’inflation, actuellement de l’ordre de 3,5%, demeure «acceptable» et est proche de celui enregistré en 2007, soit 3,4%.

Il a fait savoir que l’Etat a consacré une enveloppe de près de 1200 millions de dinars, au titre des subventions des produits de consommation pour 2012, contre 1246 millions de dinars en 2011.

Il a appelé, dans ce cadre, à renforcer le contrôle sur les frontières tuniso-libyennes et à organiser les exportations vers ce pays.

Laâbidi a ajouté que le ministère œuvrera avec le concours des parties intervenantes en matière de contrôle, à faire face à ce phénomène, sans pour autant faillir au devoir de la Tunisie envers la Libye, relevant que ces pratiques illégales ont eu un impact négatif sur les prix d’autres produits de consommation, tels que les fruits et les produits frais, sur le marché local.

Il a fait remarquer que les agents de contrôle économique, pourront, prochainement, exercer leur travail dans de meilleures conditions sécuritaires, et ce, suite à ce qui a été convenu entre les ministères de l’Industrie et du Commerce et de l’Intérieur concernant la sécurité de ces agents.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com