Vidéo/Tunisie: Des recalés du concours de la CPG en contestent les résultats

Plusieurs jeunes des régions du bassin minier accompagnés de quelques mères au foyer ont contesté les résultats du concours de la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG), affirmant qu’on les a trafiqués.

Ils ont entamé depuis dimanche 22 avril 2012, un sit-in devant le siège du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle à Tunis. Ils ont planté des tentes. Certains ont brandi la menace d’une grève de la faim illimitée jusqu’à l’examen de leurs doléances.

Venant des localités d’Oum Larayes, de Redeyef et de Lemdhila, ces jeunes et ces femmes ont quitté leurs villes et villages pour faire entendre leurs voix au ministère et apporter les preuves des injustices commises à leur égard ainsi que de la manipulation des résultats du concours.

Les protestataires sont convaincus que les critères établis dans le concours n’ont pas été respectés , s’indignant preuves à l’appui que des familles démunies dans lesquelles on trouve plus de 5 personnes au chômage et qui ne disposent d’aucun revenu n’aient pas bénéficié de recrutements.

Des femmes ont brandi des certificats d’indigence, d’autres jeunes ont montré des documents attestant qu’ils sont des chômeurs de longue durée, alors que certains autres ont relaté des cas de recrutements abusifs pour des personnes travaillant à l’étranger ou disposant d’une pension de retraite.

Ils ont exprimé aussi leur déception à l’égard du ministre de l’Emploi et la formation professionnelle Abdelwahab Maater qui a refusé de les recevoir.  Il leur a demandé de rentrer chez eux et de contester auprès des autorités locales.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut