Societe

« Ecole Morte » à l’arrivée du Président français

*L’APEESFT, Association des Parents d’Elèves des Etablissements Scolaires Français de Tunisie, annonce une journée « Ecole Morte » pour demain 1er Février 2018.

Cette action n’est pas une première, il y a déjà eu une journée de grève le 27 novembre et une journée « Ecole morte » le 5 décembre 2017, suite à l’annulation au mois de juillet 2017 de 33 millions d’euros de crédit sur le budget 2017 alloué à l’AEFE, Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger.

Cette fois-ci, un vote digital a été effectué auprès des parents d’élèves : sur 1056 parents votants, 92% se sont prononcés en faveur de la journée « Ecole morte » pour demain dans tous les établissements français en Tunisie.

Selon une note de l’APEEFST envoyés aux parents, l’association exprime son inquiétude face aux transformations de postes de résidents, à la baisse du taux d’encadrement de titulaires, et à l’augmentation des frais de scolarité.

Et ce malgré toutes les démarches entamées auprès des représentants de l’Etat français : l’Ambassadeur de France, l’Inspecteur de l’Education Nationale, la Conseillère de Coopération et d’Action Culturelle…

L’association espère par cette action spectaculaire qui vient à point nommé, avec la visite du Président français, alerter les plus hautes autorités françaises sur la situation alarmante des établissements français en Tunisie.

 

Commentaires

Haut