news

L’ANC solidaire du député Ahmed Mechergui après son agression à Boussalem

L’ANC solidaire du député Ahmed Mechergui après son agression à Boussalem

Les députés de l’Assemblée constituante (ANC) ont exprimé, mardi 28 février 2012 lors de la reprise de la séance plénière de l’après-midi, leur solidarité avec Ahmed Mechergui élu Ennhadha pour le gouvernorat de Jendouba après l’agression dont il a été victime dans la ville de Boussalem.

Dans son intervention en début de cette séance consacrée à l’exposition par les groupes parlementaires de leurs visions de la Constitution, M. Ahmed Mechergui a affirmé avoir été victime, samedi 25 février dernier dans la salle de la municipalité de Boussalem d’une tentative d’assassinat à l’arme blanche perpétrée par une cinquantaine de jeunes qui ont envahi la salle où il se trouvait en réunion avec les responsables locaux.

Cette rencontre a été tenue en prévision de la visite du premier ministre Hamadi Jebali  dans la ville pour lui exposer les priorités afin de régler les problèmes auxquels sont confrontés les habitants à la suite des inondations.

Il a indiqué qu’il ne s’agissait pas d’une simple altercation verbale ni d’injures mais d’une véritable tentative d’assassinat , affirmant que ce ne sont pas des habitant de Boussalem qui lui vouent un grande affection qui l’ont agressé mais de gens dont les services sont loués pour perpétrer cet acte.

Le député a précisé que la justice ne manquera pas de démasquer ces personnes , se félicitant de l’élan de solidarité qui lui ont témoigné ses confrères de toutes les mouvances politiques .

De son côté, le député Wissam Yacine élu de la ville de Boussalem qui était présent au moment de l’agression a appuyé les déclarations de son collègue , dénonçant cette agression et affirmant qu’il ne s’agit pas d’habitants de cette cité.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut