Les instituts et écoles supérieures sous double tutelle seront privés de la “démocratie du ministère de l’Enseignement supérieur”

Lors de la 8ème rencontre périodique d’information avec les représentants des ministères, organisée par le Premier ministère à la Kasbah hier, M. Abdallah Smaili, chargé de mission au cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a souligné que son département a amendé les textes organisant l’enseignement supérieur en vue d’instaurer le principe d’élection “démocratique” des structures de direction de l’université.

Dans le cadre de cet amendement, il a été procédé à l’instauration du principe de la parité (entre enseignants des catégories A et B) pour la représentation des  enseignants élus dans les conseils scientifiques et des universités et l’élection des directeurs de départements dans tous les établissements, outre l’autorisation accordée aux maîtres assistants de se porter candidats à la direction de ces départements sans critères préalables.

En réponse à une question de Tunisie Numerique, M. Abdallah Smaili a précisé que les directeurs des universités sous  la double tutelle seront désignés, mais pas élus. Cette mesure “non démocratique” qui ne correspond pas aux  attentes du corps universitaire dans ces établissements, a été justifiée par la lenteur des procédures de coordination entre le ministère de l’Enseignement supérieure et les autres ministères.

Notre interlocuteur a ajouté que dés que les textes de réglementation seront établis conventionnellement avec les autres ministères, des élections auront lieu dans les établissement concernés même après la désignation des structures de direction.

Rappelons que plusieurs instituts et écoles supérieures sont sous la tutelle de plus d’un ministère à l’instar du ministère de la Santé, de l’agriculture et de l’environnement, de l’Industrie et de la technologie, du commerce et du tourisme, les affaires sociales …

Comme nous l’a promis le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur, Tunisie Numérique publiera vendredi 17 juin la liste détaillée des universités qui ne bénéficieront pas du principe des élections.

D’autre part, l’élection des doyens sera généralisée à toutes les facultés. Cette mesure concerne également les directeurs des instituts et écoles supérieures sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, outre l’élection des présidents et vice-présidents des universités parmi les enseignants de l’enseignement supérieur.

M. Smaili, a souligné que les concertations engagées par le ministère durant les mois d’avril et mai 2011 avec les universités et les parties syndicales ont mis l’accent sur l’élection de directeurs d’établissements universitaires, des présidents d’universités, de leurs vice-présidents et des doyens.

A suivre

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com