Tunisie: A la une de la presse tunisienne du 11 juin 2012

Assabah Alosboui :

  • Radès : Il vole la voiture du ministère et la vend à 8 mille dinars

Pendant le mois de février 2011, la victime dans cette affaire, qui est actuellement ministre, s’est présenté au  siège de la police judiciaire pour annoncer que sa voiture ainsi que son téléphone portable ont été volés  par trois personnes .

La police a réussi à arrêter deux d’entre eux, dont un homme âgé de 25 ans qui s’est enfui de la prison Almessaadine le 15 janvier 2011 et qui avait déclaré lors de l’enquête qu’il avait volé la voiture en question et qu’il l’avait revendue à 8 mille dinars.

  • Le chef de la Communauté juive : « Nous ne sommes pas au courant de la séance de la Constituante …. et le grand rabbin n’a rien à voir avec la politique »

Lors d’une interview avec Perez Trabelsi, le chef de la communauté juive en Tunisie, plusieurs sujets ont été évoqués concernant la visite du grand rabbin  et ses compagnons à l’Assemblée Constituante.

Perez Trabelsi avait déclaré que le grand Rabbin n’a pas le droit de parler dans des affaires politiques et que son rôle est religieux et il n’a rien à voir avec la politique et avait ajouté qu’ils espèrent que la Constituante énonce leurs droits civils, sociaux et économiques comme pour les autres Tunisiens.

Achourouk :

  • Des revendications et des bombes lacrymogènes près du district de la garde nationale  à Kairouan.

Environ 250 personnes ont essayé de pénétrer au district de la garde nationale  à Kairouan, ils étaient imbibés de carburant  suite à la confiscation de leurs motos, des coups de feu ont été entendus dans la ville, avec interpellation de 51 personnes recherchées.

Assarih :

  • Jamel Al Benna : Le règne du calife est une illusion, et il n’y a pas de remèdes contre les salafistes.

Jamel Elbenna, un spécialiste de l’Islam et le frère de l’imam Hasan el Benna fondateur de l’association des frères musulmans, avait déclaré que l’association des frères musulmans comporte des compétences professionnelles mais pas des hommes d’État.

Il a ajouté que le règne du calife est une illusion  et qu’il est impossible qu’il y ait un retour en arrière de l’histoire.

La Presse :

  • Le Kef –campagne des moissons : Grande colère chez les céréaliculteurs !

Les agriculteurs du Kef, les céréaliculteurs en l’occurrence, sont très en colère ces jours-ci, notamment après les retards enregistrés du niveau de la publication des barèmes d’agréage des prix des céréales, toutes catégories confondues, et le refus du Gouvernement de répondre favorablement aux requêtes des agriculteurs.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut