Tunisie – Adnène Manser : « C’est pas nous, c’est eux » !

Le porte-parole de la Présidence de la République, Adnene Mansar, a déclaré ce lundi 10 décembre sur les ondes de ShemsFM, qu’il est temps de donner un avertissement aux ligues de protection de la révolution.

D’après lui, le gouvernement a les moyens d’intervenir en ce qui concerne la dissolution des ligues, mais la procédure nécessite au préalable un premier avertissement, puis un second (Comme dans un match de foot !).

Il a, sur un autre plan, affirmé que le pays ne peut pas se permettre une grève générale quelle que soit la raison invoquée, et assuré que Carthage fait son possible pour tenter de convaincre l’Union Générale Tunisienne du Travail de faire machine arrière.

« Si l’UGTT joue son va-tout le 13 décembre, que fera-t-elle le 14 ? » s’est demandé Adnene Mansar, précisant au passage qu’une partie des revendications de la centrale syndicale s’adresse au gouvernement, et l’autre au Mouvement Ennahdha. D’après lui, l’appel à la grève générale résulterait de ce que l’UGTT aurait subi de la part d’un parti politique (Ennahdha), et il aurait fallu que les parties prenantes évitent les déclarations incendiaires.

Encore une fois, le CpR qui fait volte face à ses alliés à la première bourrasque. Mais encore plus, cette fois-ci, Manser enfonce Ennahdha en insinuant que la guerre avec l’UGTT n’était pas finie et en conseillant au syndicat de garder des cartes en prévision dans son jeu !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut