Tunisie: Adnène Manser: “Nul n’épargnera Marzouki”

Garder son équilibre au milieu est une position très difficile à tenir et relève d’un minutieux travail d’acrobate. Le président de la république, Moncef Marzouki appartenant au CPR, présenté comme un parti modéré et laïc du centre en fait souvent les frais parce que souvent épinglé par sa droite et critiqué par sa gauche; et la polémique suscitée par ses dernières déclarations n’ont fait que confirmer cette impression et amplifier la grogne.

Interrogé sur les propos de Moncef Marzouki, le porte parole de la présidence, Adnène Manser a affirmé que même si le président faisait de la taciturnité et du silence une règle d’or, il sera toujours contesté.

Tout compte fait, nul n’épargnera Marzouki, juge-t-il, provoquant l’ire à droite lorsque il ose bousculer ses idées bien-pensantes et se mettant à dos l’opposition lorsque il la rappelle à l’ordre, le président de la république cristallise tous les reproches.

Par ailleurs, le porte parole de la présidence a ajouté que cela répondait aux besoins d’une campagne électorale dont le compte à rebours s’est déjà enclenché.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut