Societe

Tunisie: Congé forcé pour le délégué d’Enfidha ayant agressé un officier de la garde nationale

Le ministère de l’Intérieur a affirmé, lundi, que le délégué d’Enfidha qui a agressé un lieutenant de la garde nationale opérant dans l’unité de la circulation routière, l’envoyant à l’hôpital, a été contraint au congé forcé

On rappelle qu’un juge a libéré le délégué, après une brève arrestation, suite à l’agression d’un officier de la garde nationale, après un différend au niveau d’un feu de croisement à Enfidha.

L’affaire sera examinée ultérieurement après le parachèvement de l’enquête.

 

Commentaires

Top 48h

Haut