Tunisie – Khamis Mejri : “Ali Lâaryedh a présenté une piètre comédie”

Dans un entretien accordé au journal “Al Maghreb”, le leader salafiste, Khamis Mejri a remis en cause la version donnée par le ministère de l’intérieur dans l’assassinat du leader du front populaire Chokri Belaid et qui avance justement la piste du courant salafiste.

Khamis Mejri a qualifié ces accusations “d’une piètre comédie et d’un pathétique guet-apens politique” .

Le salafiste a affirmé que ces accusations visent à diaboliser ce courant et s’inscrivent dans le stratagème occidental d’éradication des islamistes et qui consiste à mettre en place des “sujets” en les appâtant par le pouvoir.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut