news

Tunisie: Les députés de la honte !

Tunisie: Les députés de la honte !

Le peuple a dit basta à Ben Ali, conscient qu’il était berné par un dictateur qui voulait rester en place à tout prix et dont la famille a fait main basse sur le pays occultant des questions urgentes comme le chômage, la dignité, et la liberté d’expression.

Ben Ali a été dégagé par tous, tous ne pouvaient plus supporter ce personnage inculte, grossier, inexpressif, vieillissant et qui donnait une impression de nous tenir d’une main de fer.

Cependant, une élite tunisienne s’est dégagée , une élite instruite, laborieuse, patriote à souhait, fruit de la volonté de familles qui ont tout sacrifié pour donner à leurs enfants une éducation basée sur le respect d’autrui, le savoir et l’intelligence. Cette intelligence se trouve aujourd’hui bafouée, torturée, saignée.

En effet, comment un ingénieur, un médecin, un instituteur, un professeur, un juge, un directeur, un chef de service peut- il encore travailler et donner un rendement si on lui dit d’un coté qu’il faut geler l’augmentation des salaires et qu’il doit voir, impuissant, la baisse vertigineuse de son pouvoir d’achat alors que de l’autre, les élus de la Constituante se permettent de doubler leurs salaires ?

Attention ! ils ne percevaient pas 200 dinars pour en percevoir 400

Sachez que le salaire d’un député était de 1700 dinars jusqu’en 2008 pour passer à 1900 dinars jusqu’à la Révolution, avec aucune autre prime sauf la gratuité du transport en commun. Que ce salaire passe à 2500 dinars vu la période transitoire, cela pouvait encore passer mais à 4200 dinars et sans nous donner une date pour l’élaboration de la Constitution, c’est une honte.

L’histoire retiendra cette décision aussi grave que la fuite du traître de Ben Ali. Ils parlent de combattre la malversation et la corruption : la voici.

Comment voulez- vous qu’un responsable entendant cela puisse encore se nourrir de patriotisme et chercher à aider le pays à remonter la pente ? N’oublions pas en Tunisie que le salaire d’un instituteur ne dépasse pas 600 dinars et le professeur 800 dinars et eux on les voit gueuler mentir et dormir pour 4200 dinars, c’est fou !! On ose expliquer qu’ils bénéficient de prime de logement et de déplacement valable également pour ceux habitant Tunis. Il faudrait alors décerner des médailles à leurs prédécesseurs et à tous les Tunisiens qui travaillent dans des professions très bien rémunérées partout dans le monde et qui sont sous-payées depuis des lustres dans la fonction publique.

Si le peuple reste muet devant un forcing pareil c’est que rien ne va changer dans le pays. Nous sommes encore au temps d’avaler toutes les couleuvres et pourquoi pas député à vie !

Mesdames et messieurs, avec mes applaudissements !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut