Politique

Tunisie – Protestations contre la loi de finances : Deux ministres jettent de l’huile sur le feu

Deux ministres ont fait, ce vendredi des déclarations aux médias, en rapport avec les intentions du gouvernement pour gérer la grogne sociale en rapport avec les dispositions de la loi de finances 2018.

Ces deux ministres, en l’occurrence, celui du commerce, Amor Behi, et celui de la coopération internationale, Zied Laâdheri, ont affirmé que le gouvernement n’a aucune intention de faire marche arrière sur le moindre article de cette loi de finances.

Des déclarations, pour le moins qu’on puisse dire, inopportunes et au timing mal choisi, car les protestations et les troubles peinent, encore, à se tasser. Ces ministres auraient pu ne rien dire dans ce sens, au lieu de courir le risque de remettre de l’huile sur un feu pas encore tout à fait éteint.

D’ailleurs, l’intervention de Zied Laâdheri n’a pas été sans susciter une réaction virulente de la part d’une des membres de l’actif « Fech nestannew », Asrar Ben Jouira qui a tenu à lui rappeler qu’elle représente la volonté du peuple, celle-là, même, qui l’a mis sur son siège de ministre, et a promis que les protestations vont connaitre une escalade.

Commentaires

Haut