Tunisie / USA : Jacob Walles préfère ne pas aborder le sujet des enquêteurs du FBI en Tunisie

 

Dans une interview exclusive qu’il a accordée à Shems Fm, à l’occasion de la réélection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis, l’ambassadeur américain Jacob Walles a abordé de nombreux sujet, dont notamment, le sujet épineux du moment, à savoir l’évenuelle ouverture d’une enquête par le FBI en rapport avec l’attaque de l’ambassade américaine à Tunis, par des salafistes.

L’ambassadeur a tenu d’abord  à assurer les tunisiens du « soutien » de Barack Obama  au processus de transition démocratique en  Tunisie, il a affirmé  que la Tunisie est sur « la bonne voie ». Il a, toutefois, nuancé son enthousiasme en exprimant  sa « préoccupation » au sujet de l’extrémisme en Tunisie.

Concernant l’éventualité de voir le FBI conduire une enquête sur l’attaque  survenue le 14 Septembre contre l’ambassade des Etats-Unis à Tunis, il a botté en touche en refusant de livrer plus de détails sur de supposées pressions américaines pour l’ouverture de l’enquête. « Nous nous sommes entendus sur le fait  que les discussions  doivent rester privées, car la question revêt un caractère juridique nécessitant la discrétion » a-t-il répondu.

Il a, d’un autre côté, refusé de démentir ou de confirmer toute information sur un éventuel interrogatoire d’Ali Harzi par les services américains, il s’est contenté de rappeler que des discussions sont en cours, à ce propos, avec  le gouvernement tunisien.

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut