Economie

Tunisie [Vidéo + Photos]: Dette publique, des économistes esquissent des solutions

L’Institut tunisien d’études stratégiques (ITES) a organisé mardi, 30 octobre 2018, une table ronde sur la situation de l’endettement public en Tunisie et sa dangerosité pour le pays, en présence d’un groupe d’économistes qui ont mis le doigt directement sur le problème récurrent de l’économie.

Dans une déclaration à Tunisienumérique, le directeur général de l’Institut tunisien d’études stratégiques, Néji Jelloul, a affirmé que la Tunisie se trouve dans une position très particulière en ce qui concerne l’endettement public, en raison de la masse de la dette ainsi que de sa sortie du marché financier international.

Jelloul a parlé de la Tunisie qui contracte de nouvelles dettes pour s’acquitter des échéances d’autres dettes antérieures et combler le budget de l’État, ainsi que son impact sur la souveraineté du pays et le climat peu favorable aux investissements ainsi qu’un taux de chômage élevé.

Pour sa part, l’économiste Rida Choukoundali a déclaré que parmi les problèmes figurent l’aggravation du déficit commercial, la poursuite de la détérioration du dinar ainsi que la difficulté d’atteindre une croissance économique de 3,1% face à la contraction et à la réticence des investisseurs.

Il a ajouté que le projet de loi de finances pour 2019 n’incluait pas de nouvelles mesures stimulant l’investissement privé.

Pour sa part, l’économiste Moez Joudi a déclaré que l’endettement existait dans tous les pays, même développés, mais que le problème en Tunisie est différent, car l’endettement est orienté vers les dépenses publiques et le redressement des anciennes dettes.

Moez Joudi a présenté une série de solutions pouvant aider le pays à se débarrasser de cette situation similaire à “Snowball”, dont le plus important est la création d’une agence nationale chargée de la gestion de la dette et des relations entre le gouvernement, le ministère des Finances et la Banque centrale.

Il a suggéré la rationalisation des dépenses publiques, des salaires et a mis l’accent sur le développement des ressources, ainsi que sur la promotion du partenariat entre le privé et le public.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut