Politique

Communiqué du bureau provisoire du syndicat de base du ministère des Affaires étrangères

Suite aux dernières nominations au sein du ministère des Affaires étrangères qui ont fait l’objet de mouvements de protestation, le bureau provisoire du syndicat de base du ministère des Affaires étrangères a publié sous la bannière de l’Union régionale du travail de Tunis, un communiqué, dans lequel il souligne, notamment que “la transparence, la lutte contre le clientélisme et la corruption et contre toute personne en relation avec de telles pratiques est une exigence non seulement des agents du ministère mais de l’ensemble du peuple tunisien et de sa glorieuse révolution”, mettant l’accent sur l’apaisement jugé “nécessaire” et sur le besoin d’être plus “prudent dans la préservation des principes de la révolution.”

Le communiqué a critiqué la non application du procès verbal concernant l’accord conclu lors de la séance de travail du 6 juin 2011, au siège du département, entre le ministre et une délégation syndicale composée de M. Ali Ben Romdhane, secrétaire général adjoint responsable du règlement intérieur de l’Union général Tunisienne de Travail et de M.  Noureddine Taboubi, secrétaire général de l’Union Régionale du Travail de Tunis et des membres du bureau provisoire du syndicat de base du ministère des Affaires étrangères.

Il rappelle également que l’accord inscrit dans le procès verbal insiste sur la nécessité “de circonscrire des événements et d’oeuvrer à l’apaisement et au bon déroulement du travail au sein du ministère, en appliquant les termes de l’accord du 2 avril 2011 et en révisant certaines nominations sur la base de l’ancienneté, de la compétence et de l’âge, et en excluant les symboles de la corruption du régime déchu.”

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut