Politique

Crise du Golfe, Béji Caïd Essebsi prône le dialogue et l’apaisement

Crise du Golfe, Béji Caïd Essebsi prône le dialogue et l’apaisement

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a mis l’accent sur l’importance de contenir la crise entre l’Etat du Qatar et nombre des pays du Golfe lors de l’entretien vendredi 16 juin 2017 à Tunis avec le ministre d’Etat qatari aux Affaires étrangères, Soltane Ben Saâd al-Muraikhi.

Préoccupé de l’évolution de la situation, Caïd Essebsi a jugé indispensable de faire prévaloir le dialogue, de prêcher l’apaisement et d’éviter l’escalade.

Il a également estimé judicieux de donner une chance à l’Emir de l’Etat du Koweït pour poursuivre ses initiatives louables visant à désamorcer le conflit.

Selon un communiqué de la présidence de la République, le Chef de l’Etat a souligné l’impérieuse nécessité de préserver l’esprit de solidarité et de coopération entre les pays du Golfe, de renforcer de l’unité de la région et d’immuniser le Conseil de la coopération du Golfe (CCG) qui, a-t-il dit, “constitue le point lumineux dans les expériences d’intégration arabe”.

Le Royaume d’Arabie Saoudite, le Bahrein, les Émirats Arabes Unis et l’Egypte, suivis par le Yémen quelques heures plus tard, avaient annoncé lundi 5 juin 2017 la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, en invoquant des questions de sécurité nationale et en accusant Doha de déstabiliser la région et de soutenir des “groupes terroristes”.

 

Le ministre qatari a rendu hommage au chef de l’Etat pour sa vision judicieuse et son appel au dialogue et à l’entente au service de la région du Golfe et du monde arabe.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut