Societe

Etat d’alerte à l’hôpital régional de Ben Guerdane

L’hôpital régional de Ben Guerdane évolue, depuis quelques jours, au rythme d’un état d’alerte qui s’est accentué, à partir de samedi après-midi, suite à l’application de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU portant instauration d’un régime d’exclusion aérienne en Libye et à l’exécution de frappes contre les défenses anti-aériennes du Colonel Gueddafi.

M. Salem Issa, Directeur de l’hôpital a indiqué, qu’une cellule de crise a été mise sur pied au sein de l’établissement hospitalier. Cette cellule oeuvre en coordination avec le CHU Habib Thameur de Sfax et l’hôpital Fattouma Bourguiba de Monastir, afin de renforcer l’hôpital de Ben Guerdane en cadres médicaux spécialisés, notamment, en chirurgie, en orthopédie et en réanimation.

Le Directeur de l’hôpital a ajouté que l’ensemble des cadres médicaux et para-médicaux et autres agents parmi les ouvriers et les chauffeurs sont fins prêts pour accueillir les cas d’urgence, aidés en cela par les cinq cliniques privées du gouvernorat de Médenine et par plusieurs médecins issus de toutes les régions du pays.

En dépit des équipements limités de cet hôpital, aussi bien en termes de spécialités médicales que de moyens de transport, les agents de l’établissement sont animés par une détermination et un esprit de solidarité qui a caractérisé les habitants de Ben Guerdane et l’ensemble des citoyens Tunisiens, dans le traitement de la crise qui secoue la Libye sœur.

M. Mohamed Taieb Moussa, secrétaire général du syndicat de l’hôpital et membre de l’initiative civile de la protection de la révolution à Ben Guerdane a, pour sa part, déclaré: “Depuis le déclenchement des événements de Libye, de gros lots de médicaments et d’aides ont été acheminés vers la région, ce qui reflète la grandeur du peuple tunisien”.

Il a ajouté que la valeur pécuniaire de ces médicaments est évaluée à des centaines de milliers de dinars, indiquant que des aides koweïtiennes d’une valeur d’un million de dinars seront utilisées en cas de rupture du stock actuel.

Un groupe de pharmaciens supervisent, actuellement, l’opération de tri de ces médicaments. L’hôpital a réceptionné une série d’aides, notamment, celle de la Fondation caritative Zayed Ben Soltan qui a offert deux électrocardiogrammes et un lot de matériel médical approprié.

Source: Agence TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut