Les pays du Golfe décident de retirer leurs observateurs de Syrie

Les monarchies du Golfe ont emboîté le pas à l’Arabie Saoudite et ont décidé de retirer leurs observateurs de la mission arabe en Syrie. Dans un communiqué, publié mardi 24 janvier, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) annonce que ses“États membres ont décidé d’adhérer à la décision du royaume saoudien et de retirer leurs observateurs de la mission de la Ligue arabe en Syrie”, et accuse Damas de ne pas se conformer au plan de sortie de crise arabe. Les pays du Golfe appellent aussi le Conseil de sécurité à faire pression sur Bachar Al-Assad.

Selon les quotidiens koweïtiens Al-Qabas et Al-Seyassah, les ministres des affaires étrangères du Conseil de coopération du Golfe (CCG) se sont rencontrés en marge de la réunion ministérielle de la Ligue arabe dimanche au Caire et ont décidé le retrait collectif de leurs observateurs.

L’Arabie saoudite, chef de file du CCG, a décidé dimanche de retirer ses observateurs de la très controversée mission arabe en Syrie. Le CCG compte aussi parmi ses membres Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar. L’Arabie saoudite a pris cette décision “car le gouvernement syrien n’a respecté aucune des clauses” du plan arabe de sortie de crise prévoyant la fin des violences notamment, avait indiqué dimanche au Caire son ministre des affaires étrangères, le prince Saoud al-Fayçal.

Selon Al-Qabas, les monarchies du CCG prendront part à une délégation arabe de haut niveau qui doit se rendre à Moscou pour lui demander de changer sa position, favorable au régime du président Bachar Al-Assad.

Source: Le Monde

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut