Politique

Tunisie: Emission d’un mandat d’amener, réaction de Majdoline Cherni

La ministre de la Jeunesse et des Sports, Majdoline Cherni a promis des poursuites judiciaires contre toutes les parties responsables des campagnes visant à ternir son image, dans sa première réaction à l’égard de la publication par le site Attassia de l’information faisant état de l’émission d’un mandat d’amener à son encontre.

Dans un post publié mercredi soir sur sa page Facebook, Majdoline Cherni s’est demandée s’il fallait intenter un procès contre l’auteur de l’article annonçant le mandat d’amener ou le responsable de l’émission du mandat d’amener si cela est avéré?

“Un peu de dignité, s’il vous plait”, écrit-elle à l’endroit de ses détracteurs, dénonçant l’exploitation par certains des institutions de l’Etat pour “harceler, faire chanter et assujettir”.

Selon elle, le plus grave dans ces campagnes c’est l’incitation contre sa personnes directement, avant de conclure sur un ton de défi que tout cela la laissait de marbre.

Le site Attassia , a annoncé que le juge d’instruction près du tribunal de première Instance de Tunis, a émis un mandat d’amener à l’encontre de la ministre de la Jeunesse et des sport, Majdoline Cherni, et ce, après qu’elle se soit absentée, ce mercredi, à la séance de confrontation avec l’avocate plaignante, Leila Haddad.

Commentaires

Haut