Tunisie: Les magistrats en brassards rouges pendant une semaine

Les magistrats ont entamé, à partir de ce mercredi 18 avril 2012 au matin, le porte des brassards rouges pendant une semaine  en application de la décision du Conseil national de l’Association des magistrats Tunisiens.

«Ce mouvement de protestation reflète la déception des magistrats face aux atermoiements du gouvernement provisoire et de l’Assemblée Nationale Constituante dans la promulgation d’une Loi portant création d’une instance provisoire de la magistrature», a justifié la présidente de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) Kalthoum Kannou.

Il s’agit là, a-t-elle dit, d’une violation criante des dispositions de l’article 22 de la Loi organique portant organisation provisoire des pouvoirs publics.

«Ce mouvement, a-t-elle ajouté, n’a aucun enjeu politique et sera suivi par d’autres actions visant à engager une réforme globale du secteur judiciaire et à promulguer une loi portant création d’une instance provisoire de la magistrature”.

L’amélioration des conditions matérielles et morales des juges et l’amélioration de leurs conditions de travail au sein des tribunaux  figurent par les revendications des magistrats, a-t-elle dit.

Par ailleurs, elle a dénoncé la poursuite de la nomination de magistrats dans plusieurs postes sans pour autant consulter l’AMT à ce sujet, estimant que «ces pratiques représentent une violation du principe de la transparence et rappellent celles de l’ancien régime».

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut