Politique

Tunisie – Vidéo – Tahar Belkhodja : « On a géré le problème des salafistes par le mauvais bout » !

Tahar Belkhodja, un sacré routier de la sûreté et, passé expert dans le domaine de la gestion des crises les plus délicates, nous livre son avis concernant le bras de fer qui s’installe entre le gouvernement et les salafistes.

Pour lui, c’est clair, ces jeunes bougres sont des victimes. Ils sont manipulés à distance par des groupes, Qui les ont endoctrinés et qui les ont mis dans un « état second » et qui leur dictent ce qu’ils doivent faire, y compris leur grève de la faim. Donc qui les ont poussés vers la mort.

La responsabilité de ces groupes est donc indiscutables, tout comme la responsabilité de l’Etat, à travers le système carcéral qui a failli dans la sauvegarde de ces vies. La gestion de cette crise, politiquement, est incohérente selon notre hôte. Le fait de plier à la pression et de libérer quelques uns des grévistes, ne résoudra pas le problème, mais au contraire, il pense que cela encouragera à ce que ça se répète.

Il préconise plutôt de prendre le taureau par les cornes et de s’attaquer aux gens qui manipulent ces jeunes, il fait allusion aux chefs des formations salafistes, et d’instaurer avec eux un dialogue, pour les dissuader de continuer d’endoctriner et d’envoyer au moulin encore et encore de jeunes.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut