Economie

Consommation: L’indice des prix à la consommation familiale en hausse de 0,5 % pour le mois d’août

L’indice des prix à la consommation familiale (IPC) pour le mois d’août 2011, a enregistré une augmentation de 0,5 % par rapport à juillet,  a indiqué l’Institut National de la Statistique (INS).

Selon M.Chedly El Béji, Directeur des indices des prix et de la production à l’INS, deux facteurs principaux ont contribué à cette augmentation de l’IPC: le mois de Ramadan et les événements en Libye.

Durant les 8 premiers mois de 2011, cet indice a atteint 3,2 % contre 4,6% au cours de la même période de l’année précédente, a-t-il rappelé.

Le glissement annuel de l’indice des prix à la consommation entre août 2010 et août 2011 a atteint 3,6%.

M.El Béji a évoqué, dans ce contexte, une augmentation des prix des produits alimentaires et des boissons de 1,4% contre 0,9% au cours de la même période de l’année précédente et aussi une hausse des prix des viandes (2,9%) et des huiles et graisses (1,4%).

Les prix des laits, fromage et œufs ont enregistré, également, une croissance de 2,4% contre 0,6% au cours de la même période de l’année dernière et l’indice des prix des légumes a atteint 1,1%.

Pour ce qui est du textile-habillement, M.El Béji a indiqué que les soldes d’été (2011) ont contribué à la réduction des indices des prix des articles d’habillement et chaussures (1%), des articles d’habillement (0,8%), des tissus (1,2%) et des chaussures (1,7%).

Sur un autre plan, l’indice des prix du groupe -logement- eau-gaz- électricité, a enregistré une hausse de 0,4%. Ainsi, le prix des loyers a connu une hausse de 0,3% et le coût d’entretien et de réparation des logements a progressé de 1,7%.

Les prix du groupe -restaurants-hôtels-, ont enregistré une croissance de 0,4% alors que ceux du groupe -loisirs-culture ont augmenté de 0,2%.

En perspective, le responsable de l’INS prévoit un maintien de l’indice des prix à la consommation familiale à 3,5% à la fin de 2011.

L’indice des prix est considéré comme étant un facteur déterminant pour observer la tendance et l’évolution des prix en Tunisie. Il s’agit de l’un des indicateurs à prendre en compte lors de l’élaboration du schéma de développement.

Pour les mois d’août et juillet 2011, l’INS n’a pas procédé, comme à l’accoutumé, à la publication du rapport sur l’indice des prix à la consommation ainsi que l’indice à la production industriel, et ce, en raison des grèves observées par des agents temporaires et contractuels. Ceux-ci revendiquaient l’amélioration de leur situation administrative.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut