Ennahdha condamne la profanation du Coran et de la Mosquée El Feteh et appelle le Gouvernement à prendre des mesures urgentes

Le parti du Mouvement, Ennahdha a vigoureusement condamné la profanation du Saint Coran et de la Mosquée El Feteh étant donné qu’ils représentent des symboles sacrés de l’Islam.

Dans un communiqué publié, dimanche 18 mars 2012, Ennahdha qui a traité les auteurs de ce sacrilège «de malades mentaux», a indiqué que le choix malveillant du timing  et  des endroits pour exécuter ces actes abjects n’est pas innocent.

Le communiqué réitère “la condamnation avec les mots les plus forts ces actes barbares qui ont suscité l’étonnement  et la dénonciation  de la part de toutes les composantes du peuple tunisien”.

Ennahdha a demandé, dans son communiqué, au Gouvernement de prendre les mesures d’urgence pour contrer de tels comportements irresponsables.

Le Mouvement appelle “tout le peuple tunisien à la vigilance et à ne pas se laisser entraîner par les provocations et les agressions désespérées visant à porter atteinte à son unité et à le faire entrer dans le cercle vicieux  des tiraillements de manière à le détourner du parachèvement et de la réalisation des objectifs de la Révolution”.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut