Politique

La Tunisie se félicite de son retrait de la liste noire des pays paradis fiscaux

La Tunisie a exprimé sa “satisfaction” à l’égard de la décision prise mardi par le Conseil européen des ministres de l’Economie et des Finances de retirer le pays de la liste des pays classés comme paradis fiscaux pour n’avoir pas été coopératifs.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères, a indiqué que cette décision intervient “en couronnement des efforts intenses entrepris par les autorités tunisiennes aux niveaux politique et diplomatique, pour inciter les institutions de l’UE à revoir la décision du 5 décembre 2017, qui a classé la Tunisie dans la liste des paradis fiscaux”.

“La Tunisie tout en soulignant l’importance d’une coordination permanente et des contacts entre les institutions de l’Union européenne et leurs homologues tunisiens compétents pour éviter l’apparition de telles lacunes à l’avenir, renouvelle son engagement à soutenir davantage l’amitié, les relations de coopération et de dialogue qui la lient à l’Union européenne et ses Etats membres, en considération de la portée stratégique et vitale de cette dimension des relations et le désir des deux parties de les améliorer davantage”, a précisé le communiqué.

Les 28 ministres des Finances de l’Union Européenne ont décidé mardi de retirer la Tunisie de la liste noire des paradis fiscaux, lors d’une réunion à Bruxelles.

Outre la Tunisie, 7 autre pays ont également été retirés, à savoir le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Mongolie, Macao, Grenade et la Barbade.
La Tunisie s’est engagée, rappelle-t-on, à réviser son système fiscal.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com