Societe

Les réfugiés libyens critiquent la qualité et les quantités d’aides présentées par les organisations internationales

Les aides présentées, pendant ces premiers jours du mois de Ramadan, par les organisations internationales ne répondent pas aux  besoins des familles libyennes à Médenine. Selon les déclarations des libyens qui sont encore installés à Médenine, ils dépendent encore des aides alimentaires que leur offrent les organisations humanitaires.

M. Ali, venu au siège de la distribution des aides à Djerba Houmet Essouk pour recevoir sa part, a exprimé son mécontentement des aides proposées, affirmant “qu’elles sont maigres et ne répondent pas aux besoins d’un seul membre de la famille.”

Un autre libyen, insatisfait, s’est demandé :”est-ce que cette quantité de dattes peut satisfaire les besoins d’une famille composée de plus de sept membres et pour une période d’une semaine? avons-nous besoin d’un kilogramme de “Harissa ” ? où sont les œufs et  le lait ?”

De son côté, Omar a critiqué la qualité des aides proposées aux réfugiés, indiquant qu’elles ne répondent pas aux besoins réels des familles, qui consistent essentiellement en  lait, en couches pour bébés et en viande.

Plusieurs Libyens ont été unanimes à dire que ces aides sont dérisoires et ne correspondent pas à leurs attentes.

Les organisations intervenues, notamment le croissant rouge tunisien qui s’est vu attribuer la tâche de distribution des aides et de coordination entre les différentes organisations, ont déclaré que chaque famille obtiendra, bientôt, des tickets pour s’approvisionner en lait, œufs et viandes blanches.

Elles ont, par ailleurs, appelé les familles à patienter, dans l’attente de l’amélioration de la situation.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut