Societe

Puissance militaire : La Tunisie occupe le 78ème rang à l’échelle mondiale, 12ème au niveau africain et 11ème sur le plan arabe

Le Global Power Index (GPI) 2017, association américaine, dont les activités focalisent essentiellement sur les questions militaires, vient de publier son classement 2017 sur les forces armées à travers le monde. L’index de cette année porte sur 133 pays, dont 33 africains. Cinquante critères ont été retenus pour départager les puissances militaires, notamment la diversité des armements. L’aspect stock d’armes n’est pas privilégié, il constitue juste un critère parmi les autres. Par contre, la puissance nucléaire n’a pas été tenue en ligne de compte pour ne pas biaiser le classement dans la mesure où ce genre d’arme n’est détenu que par seulement un noyau de pays. En parallèle, les facteurs d’ordre géographique, démographique, logistique, industriel ainsi que les données relatives aux ressources naturelles et humaines et la disponibilité de la main-d’œuvre constituent tout autant d’éléments d’appréciation que le GPI a utilisés pour établir son classement.

AU niveau mondial, les Etats-Unis occupent, sans surprise aucune, le premier rang, talonnés respectivement par, la Russie, la Chine et l’Inde. Le Suriname et le Bhoutan, classé 132ème et 133ème, en sont les lanterne rouges. Les premières puissances militaires européennes sont la France et le Royaume-Uni, se contentant de la 5ème et 6ème places. En Afrique comme dans le monde arabe, l’Egypte caracole en tête (10ème à l’échelle mondiale), alors que l’Afrique du Sud, supposée être sur le toit du continent noir, n’en est que la 5ème puissance militaire africaine ((46ème à l’échelle mondiale), devancée par l’Algérie (25ème à l’échelle mondiale), l’Ethiopie (41ème à l’échelle mondiale) et le Nigeria (43ème à l’échelle mondiale).

 

Surprise de taille : La Tunisie, qui, depuis l’indépendance, a peu investi dans les armes et les moyens militaires, se trouve à la 12ème place sur le plan africain et à la 11ème place sur le plan arabe (78ème à l’échelle mondiale). Selon le GPI, les forces armées tunisiennes sont constituées de 50.150 dont 38.150 actifs et 12.000 réservistes, pour un budget annuel, alloué à la défense, de l’ordre de 550 Millions de Dollars.

L’index 2017 publié par le GPI appelle quelques remarques :

  • Dans le classement africain, comment se fait-il que des pays comme le Sénégal, le Burkina Faso et la Guinée Equatoriale ne figurent pas ? Alors que la Somalie (pays instable, en guerre et où il y a pas d’Etat) et la République Centrafricaine (pays sortant d’une guerre civile, qui, sans l’aide internationale, n’est pas en mesure de nourrir sa population) y sont bien présentes, et occupant respectivement la 30ème et la 31èmepositions ( soit 128ème et 129ème à l’échelle mondiale), devant la Mauritanie et la Sierra Léone, pays autrement plus stables et plus prospères, qui ferment la marche dans le classement africain ( soit 130ème et 131ème à l’échelle mondiale). Compte tenu de leur situation économique désastreuse, quelle puissance militaire la Somalie et la République Centrafricaine sont-elles en mesure de développer ?!
  • Il est curieux de constater que la Corée du Sud soit classée 12ème au niveau mondial alors qu’elle sous la menace militaire permanente de la Corée du Nord que le GPI accorde seulement la 23ème place !! Sans les Etats-Unis, Séoul ne ferait pas le poids devant Pyongyang, contrairement à ce que suggère l’index en question..
  • La Syrie que le GPI place à la 44ème place et le Yémen (64ème à l’échelle mondiale), deux pays en guerre civile, exténués et économiquement à la traine, ont-ils la puissance militaire suffisante en cette année 2017 pour figurer dans les rangs attribués ?!

Classement des puissances militaires africaines en 2017 :

  1. Égypte (10ème mondial)
  2. Algérie (25ème mondial)
  3. Ethiopie (41ème mondial)
  4. Nigeria (43ème mondial)
  5. Afrique du Sud (46ème mondial)
  6. Angola (51ème mondial)
  7. Maroc (54ème mondial)
  8. Soudan (71ème mondial)
  9. Libye (73ème mondial)
  10. République Démocratique du Congo (76ème mondial)
  11. Kenya (77ème mondial)
  12. Tunisie (78ème mondial)
  13. Zimbabwe (81ème mondial)
  14. Zambie (85ème mondial)
  15. Tchad (88ème mondial)
  16. Ouganda (92ème mondial)
  17. Tanzanie (96ème mondial)
  18. Sud-Soudan (99ème mondial)
  19. Ghana (101ème mondial)
  20. Botswana (107ème mondial)
  21. Mozambique (109ème mondial)
  22. Cameroun (111ème mondial)
  23. Niger (114ème mondial)
  24. Côte-d’Ivoire (116ème mondial)
  25. Mali (117ème mondial)
  26. Congo (118ème mondial)
  27. Madagascar (119ème mondial)
  28. Gabon (120ème mondial)
  29. Namibie (127ème mondial)
  30. Somalie (128ème mondial)
  31. République Centrafricaine (129ème mondial)
  32. Mauritanie (130ème mondial)
  33. Sierra Leone (131ème mondial).

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut