Societe

Santé : C’est la rentrée… Et si on décidait d’arrêter… la cigarette ?

C’est la rentrée. Finies les vacances ! Et si on en profitait pour prendre quelques résolutions ? Et pourquoi pas, arrêter de fumer ?
Il n’est de secret pour personne que d’arrêter de fumer n’est pas chose aisée! Pourtant çà demeure la seule solution pour retrouver une seconde jeunesse. Il est essentiel de persévérer et de ne pas abandonner après une première tentative qui échoue. Il faut savoir qu’à chaque tentative supplémentaire, les chances de réussite sont plus fortes. Ne renoncer pas après un premier essai, la réussite intervient généralement après plusieurs tentatives.
Mais le mot clé dans cette entreprise, reste la motivation personnelle. Il faut être réellement motivé, si on le fait sous la contrainte ou pour faire plaisir à quelqu’un, on n’y arrivera certainement pas…
La difficulté de cette « entreprise » réside dans le fait que la cigarette occasionne chez son utilisateur une triple dépendance.

  • Dépendance physique à la Nicotine.
  • Dépendance psychologique.
  • Dépendance comportementale ou gestuelle.

Il est primordial de connaitre le type de sa dépendance à la cigarette et son importance, pour savoir choisir la meilleure méthode qui va nous aider à nous en débarrasser. En effet, quand on présente une dépendance physique à la Nicotine, on va se faire aider par les substituts nicotiniques, et quand notre dépendance est psychologique, l’apport d’un soutien psychologique ne serait pas de refus, et quand il s’ait d’une dépendance comportementale, on peut utiliser les cigarettes électroniques, par exemple pour garde la gestuelle, ou d’autres méthodes comme l’hypnose ou la sophrologie…
Quelles sont, donc, les méthodes d’aide au sevrage tabagique ? Et quelle méthode irait mieux à notre cas ? Ce sont, là, les deux principales questions aux quelles il faut trouver les réponses, en se faisant aider par son médecin.
Les méthodes sont nombreuses, et on peut en utiliser plusieurs, à la fois :
Les substituts nicotiniques
Patchs, gommes, pastilles, chewing-gum, inhaleurs…les substituts nicotiniques sont désormais disponibles sous de nombreuses formes. En vente libre en pharmacie, ils représentent les premiers alliés qui peuvent nous aider, sachant que certaines d’entre elles peuvent être utilisées tout en se permettant une cigarette de temps en temps.
La cigarette électronique
Pour arrêter de fumer, la cigarette électronique est-elle une solution ? Est-elle sans danger ? Doit-elle être considérée comme un médicament ?… Autant de sujets de débats qui enflamment les cercles de spécialistes.
Les médicaments anti-tabac
Plusieurs médicaments sont proposés pour aider les fumeurs à arrêter. Quelle est leur efficacité ? Ont-ils des effets indésirables ? Consulter son médecin pour avoir les réponses à ces questions…
L’apport d’un soutien psychologique
Le tabac peut induire une dépendance physique à la nicotine et une dépendance psycho-comportementale. Cette dernière se traduit par une envie irrésistible de fumer dans certaines situations…Pour ne pas rechuter, un soutien psychologique ou des séances de thérapie comportementale peuvent aider à dépasser ce cap.
Les méthodes douces pour arrêter de fumer
Acupuncture, sophrologie, homéopathie… les médecines douces proposent une aide supplémentaire à ceux qui souhaitent arrêter de fumer. Mais à ce jour, les études cliniques en rapport avec la réelle efficacité de ces méthodes se font toujours attendre.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut