Politique

Tunisie: Réunion à Béja regroupant 300 personnes vendredi au lendemain de la grève générale

Après les réunions consultatives pour le lancement du nouveau projet politique dans les gouvernorats de Sousse, du Kef, de Kairouan, de Tunis 1, de Bizerte, de Ben Arous, de l’Ariana, de Mahdia, de Jendouba, de Siliana, de La Manouba, de Gabès et de Tunis 2, une rencontre a été organisée vendredi à Béja, au lendemain de la grève générale dans la fonction publique.

La réunion a regroupé plus de 300 cadres dont des conseillers municipaux, d’anciens responsables de divers partis de la région et d’indépendants.

Dans une allocution adressée à l’ouverture de la réunion, Selim Azzabi et Mustapha Ben Ahmed ont évoqué la situation politique et sociale actuelle dans le pays et les défis et caractéristiques du nouveau projet politique, en insistant sur le rôle des bases et de l’adoption de la démocratie.

Au cours de leurs interventions, la plupart des participants ont souligné la nécessité d’éviter les erreurs du passé et d’accélérer la mise en œuvre de ce projet sur des bases solides afin de préparer les dates et les agendas politiques à venir.

Cette réunion est la quatorzième d’une série de consultations, qui vont s’accélérer dans les prochaines semaines et se termineront début février, ont indiqué les organisateurs.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut