Société

Veillées radamanesques : « Majaless al-malouf »

Veillées radamanesques : « Majaless al-malouf »

À l’occasion du mois de Ramadan, le pôle « Musique et Opéra » vous invite à participer aux soirées musicales « Majaless al-malouf » qui auront lieu du 5 au 8 juin à la Cité de la Culture.

Ces spectacles ont pour vocation de célébrer l’art du Malouf dans toute sa splendeur et de rencontrer les Cheikhs du Malouf du Maghreb Arabe. C’est aussi un rendez-vous important pour présenter les dernières créations de la Maison du Malouf, l’une des institutions de la Cité de la culture.

Ci-dessous le programme détaillé publié par « La Presse » :

– Mardi 5 juin, au Théâtre des régions : Concert de la troupe de « la Rachidia ». Créée pour sauvegarder la musique arabe originale et valoriser le patrimoine tunisien par son enrichissement à travers de nouvelles créations inspirées du patrimoine musical tunisien, « la Rachidia » a contribué à promouvoir le legs musical tunisien à l’échelle nationale et internationale. Elle représente une école à part entière qui a enfanté les artistes les plus célèbres de Tunisie.

– Mercredi 6 juin, au Théâtre des régions : « Maloufgia »  est un concept artistique pluridisciplinaire qui remonte au XIXe siècle qui propose de la vocalise, de la musique instrumentale, des noubas du malouf tunisien. « Maloufgia » célèbre le patrimoine musical de Testour avec ses fragrances andalouses en mettant en valeur ses spécificités en tant qu’expression locale eu égard à la diversité du malouf en Tunisie et au Maghreb.

– Jeudi 7 juin, au Théâtre des régions : La troupe « Al Wallada du malouf et de la chanson tunisienne de Soliman ». Cette troupe œuvre à la promotion du patrimoine musical tunisien en tentant d’y apporter une touche de modernité. La troupe est aussi connue pour sa chorale d’enfants.

– Vendredi 8 juin, au Théâtre de l’Opéra : Zied Gharsa clôturera le cycle « Majaless el malouf » par une soirée spéciale qui s’inscrit dans le cadre du Festival de la Médina. Fils du musicien Tahar Gharsa, il s’initie à la musique tunisienne au sein du foyer familial. Son père, lui-même élève de l’illustre Khemaïs Tarnane, lui transmet les bases du malouf tunisien. Zied Gharsa est aujourd’hui l’un des plus grands spécialistes des toubous et des noubas tunisiens.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut