A la une

Vidéo exclusive : La Brigade Anti-Terrorisme (BAT) dévoile le chaînon manquant du 14 janvier ou “Ce que n’ont pas raconté Grira, Friaa et Morjane” – Partie 1

Ils appartiennent à la Brigade Anti-Terrorisme (BAT), ils sont issus de toutes les régions du pays, ils sont  membres de l’unité spéciale qui a arrêté la famille Trabelsi à l’aéroport de Tunis Carthage le 14 janvier 2011.

Sans la prise de décision courageuse de leur chef, le Colonel Samir Tarhouni, les proches de Leila Trabelsi, à savoir Imed, Moncef, Jalila, Néjia Trabelsi… et les proches du Président déchu à savoir Sofiéne Ben Ali et plusieurs autres membres de la famille présidentielle ne se seraient jamais présentés devant la justice tunisienne.

Plusieurs politiciens ont affirmé à maintes reprises que la Tunisie avait échappé de justesse à un  bain de sang  sans  donner d’avantage d’explications. Aucun citoyen tunisien ne connait jusque là les détails d’un scénario qui aurait pu déboucher sur une catastrophe. Mohamed Ghannouchi (ex-Premier ministre) les a appelés par téléphone le 14 janvier, Ahmed Friaa (ex-ministre de l’Intérieur) les a félicités officieusement mais continue de les ignorer dans ses interventions publiques, comme Ridha Grira (ex-ministre de la Défense) et Kamel Morjane (ex ministre des Affaires étrangères).

Le 14 janvier 2011, après une opération qui a duré plus de quatre heures, leur seule récompense fut constituée de menaces, d’interrogatoires, etc.

Le 18 avril 2011 fut célébrée la “tunisification” des forces de sécurité intérieure, mais les membres de la BAT n’ont pas reçu à cette occasion l’hommage qu’ils méritaient.

Pour les membres de la BAT il est temps de parler, il est temps de sortir du silence. Dans un document exclusif en  cinq parties, vous découvrirez avec TunisieNumerique, un chaînon manquant du 14 janvier 2011. Minute par minute, un officier supérieur de la BAT nous dévoile ce qui s’est passé à l’aéroport de Tunis Carthage, au sein du ministère de l’Intérieur, etc.

Connaitrons-nous, enfin, la réponse à la question longtemps posée mais qui n’a pas encore trouvé d’explication convaincante : y-a-t-il vraiment eu des snipers et si oui, que sont-ils devenus maintenant ?

Nous découvrirons le monde secret des agents sélectionnés de la BAT, leur vie, leurs principes et leur loyauté.

Pourquoi Grira, Friaa et Morjane ont-ils omis de citer, dans leurs histoires racontées aux différents médias tunisiens et étrangers, le rôle joué par la BAT dans ce qui s’est réellement passé à l’intérieur de l’aéroport de Tunis Carthage le 14 janvier 2011 ?

Enfin, pourquoi le ministère de l’Intérieur a refusé, sans justifications précises, les propositions de la BAT pour rétablir un climat de sécurité durable dans le pays ?

Découvrez prochainement ces combattants d’élite méconnus sur TunisieNumérique !

NB : une petite erreur s’est glissée dans la vidéo. C’est bien  le 03 août et non pas le 31 août (comme mentionné dans la vidéo) que la deuxième partie sera diffusée.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut