A la une

Tunisie – Audio : Ahmed Nejib appelle Béji Caëd Essebsi à assumer ses responsabilités

Tunisie – Audio : Ahmed Nejib appelle Béji Caëd Essebsi à assumer ses responsabilités

Contacté au téléphone par la rédaction de TunisieNumerique, l’homme politique Ahmed Nejib Chabbi a consenti à nous livrer ses opinions en rapport avec la situation, politique, sociale et économique, actuelle du pays.

Il a commencé par déplorer que cette situation est « catastrophique », et que cela était dû à l’incapacité des différents gouvernements qui se sont succédés depuis la « révolution » à corriger cette situation, qui, rappelle-t-il, a été l’une des deux principales origines de la révolution, la marginalisation des jeunes et des régions. Actuellement, il a rappelé que les protestations gagnent plusieurs régions du pays, à Kairouan, à El Hamma Etc…

Ahmed N.Chebbi, stipule qu’actuellement, il y a une seule personne dans le pays, capable de le sauver, et qui détient le pouvoir pour le faire ; il s’agit du président de la République Béji Caïed Essebsi. C’est lui qui avait choisi cette équipe qui a failli à ses devoirs. La responsabilité de cet échec lui revient, donc. Et c’est à lui qu’il revient de prendre l’initiative de sauver le pays. L’heure est grave, et il n’y a plus de place à l’hésitation, a-t-il averti. La situation du pays ne permet, dans l’état actuel, même pas, d’organiser des élections municipales, que dire si on se trouvait obligé de tenir des élections générales qui pourraient générer une scène pire que l’actuelle, vu l’état de décomposition des composantes de la scène politique, en dehors d’Ennahdha. Or, la démocratie ne fonctionne pas avec un seul « cylindre ». « Il en faut, au moins deux pour faire tourner un moteur » !

Et BCE est habilité de par les élections, et les voix des millions qui l’avaient choisi, à éviter le pire au pays. Il est le seul à posséder la légitimité politique pour entreprendre de sauver la Nation. Et il sait certainement, ce qu’il a à faire, en tant que président du conseil supérieur de la sûreté nationale.

Le changement espéré, en ce moment ne pourrait provenir que de l’intérieur, même, du système, et de nulle part ailleurs, et BCE est le seul à posséder la légitimité pour l’entreprendre et en urgence.Déclaration de Ahmed Najib Chebbi

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut