Tunisie – Le ridicule défilé des membres du gouvernement pour, soi-disant, contrôler les prix

Un nouveau phénomène vient de pointer à l’horizon, ces derniers jours. Il s’agit de ministres et membres du gouvernement qui n’ont, en principe, rien à voir ni avec la hausse des prix ni les raisons de cette flambée mais qui rendent des visites, supposées surprises, dans des marchés ou des souks hebdomadaires, pour vérifier les prix affichés et combattre la cherté de la vie. Ainsi, on a eu droit au ministre de l’équipement qui inspectait les marchés de Médenine, puis à un Secrétaire d’Etat qui faisait de même ailleurs, pour finir, sur les images de Madame la ministre de la formation et de l’emploi faisant le tour des étals d’un marché hebdomadaire…

Au fait, où sont et que font les ministres censés être les premiers concernés par cette activité ? Où sont les ministres de l’agriculture et du commerce ? Est-ce que le chef du gouvernement est si sûr de leur incompétence et de leur inefficacité, pour mettre tous les membres de son cabinet sur ce dossier ? Ou est-ce que ce cinéma ferait partie d’une quelconque campagne électorale qui pourrait ne pas être, forcément, orchestrée par le chef du gouvernement, mais par les intéressés pour le compte de leurs partis politiques.

Pourtant, le ministre de l’agriculture et surtout celui du commerce ont tous les moyens humains et techniques pour mettre un terme au calvaire du citoyen par rapport à la hausse des prix qui donne  le vertige. N’ont-ils pas les moyens de suivre à la trace les produits qui circulent sur le marché ? De vérifier qui achète quoi à qui ? Qui cache quoi et où ?

Il leur suffirait de le vouloir pour le pouvoir. Or, ils n’ont pas l’air de vouloir pouvoir faire quoi que ce soit. Pour quelle raison ? Mystère et boule de gomme !

Entre temps, le tunisien n’a d’autre alternative que de regarder sa bourse vide et de contempler les prix des produits, dont il se gavait ainsi que ses enfants auparavant, prendre le large et devenir, chaque jour, un peu plus inaccessibles. Ce n’est malheureusement pas le ridicule manège des membres du gouvernement qui font le tour des étals des marchés qui va changer les choses ni les émissions bidons qui font, soi-disant, les tours des marchés pour montrer des prix affichés pour la circonstance ou pour vanter telle ou telle grande enseigne qui opérerait des prix imbattables, alors que tout le monde sait que ses tarifs sont aussi exorbitants que ceux des autres, si ce n’est plus.

Le citoyen Lambda n’aime pas qu’on le prenne pour un idiot, quand on  met en scène des membres du gouvernement qui font les tours des marchés pour s’enquérir des prix, alors qu’il sait pertinemment, qu’en rentrant chez eux, ils vont se goinfrer comme des cochons, avec tout ce dont le citoyen est privé et tout ce à quoi, il n’ose, même, plus rêver.

Il suffirait de voir le menu affiché par « la cantine » de l’ARP, pour se rendre compte du train de vie que se permettent nos élus et pour comprendre, une bonne fois pour toutes, que quelqu’un qui  mange du steak et du poisson grillé, en guise d’amuse gueule, est bien loin de se soucier du plat de ratatouille qu’une mère de famille n’arrive plus à fournir à sa progéniture !

Commentaires

Haut