Tunisie – VIDEO : Ennahdha disposerait, en plus de l’appareil secret, de stocks d’armes et de combattants entrainés !

Mohamed Salah Hadhri, ancien détenu dans l’affaire connue sous le nom du « complot de Barraket Essahel », a donné, au micro de Radio Diwan, un témoignage accablant qui risquerait d’être lourd de conséquences pour le parti islamiste Ennahdha.

Il a commencé par affirmer que Mustapha Khedher n’a jamais fait partie du « groupe de Barraket Essahel »,  par contre, il est sûr qu’il fait partie d’Ennahdha et qu’il a été arrêté dans le premier groupe qui devait accomplir le coup d’Etat du 8 novembre 1987 qui avait été devancé, donc avorté, par Ben Ali, le jour précédant.

Hadhri a ajouté que, concernant l’existence d’un appareil secret à la disposition d’Ennahdha, il n’avait pas le moindre doute. Il a précisé qu’Ennahdha a, depuis toujours, disposé de cet appareil, qui était présidé par Chammam, du temps de la clandestinité. Il a expliqué qu’il était normal qu’Ennahdha nie son existence, car la confirmation de cet appareil est très grave et de nature à provoquer la dissolution du parti, ce que ses dirigeants refusent catégoriquement, surtout avec l’approche des échéances électorales.

Hadhri a par ailleurs précisé, qu’en ce moment, plus que jamais, Ennahdha a besoin d’un tel appareil, car les islamistes ont la hantise du scénario de l’Egypte ou du FIS en Algérie, Il a ajouté qu’il sait qu’ils ont décidé de ne plus jamais revenir en prison et se sont juré, que dans le cas où ils perdraient le pouvoir ou qu’ils seraient poursuivis en justice, de résister par tous les moyens, y compris en reprenant les combats de rue.

C’est dans cette optique, a ajouté Hadhri, qu’Ennahdha maintient son appareil secret en état d’alerte. Il a ajouté que, toujours dans cette perspective et en préparation à cette éventualité, il n’écarte pas le fait que le parti dispose d’une armée de combattants bien entraînés, ainsi que de dépôts d’armes et de munitions.

Hadhri a tenu à préciser qu’il parle en connaissance de cause, percevant Ennahdha comme une partie de lui-même, pour avoir été incarcéré en compagnie de ses éléments et pour avoir longtemps travaillé sur leur dossier, du temps où il était officier chargé des renseignements.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com