Tunisie : Le parti des travailleurs soutient « l’ouverture des dossiers de corruption de Sami Fehri »


Dans un communiqué rendu public lundi 27 août 2012, le parti des travailleurs a affimé qu’il est le premier à appeler à ouvrir les dossiers de corruption des journalistes impliqués dans des affaires de corruption, y compris celui de Sami Fehri, qui embellissaient l’image du gouvernement de Ben Ali et ternissaient celle des opposants.

Il a dénoncé également les consultations discrètes entre certains membres du gouvernement et quelques journalistes visant à limiter la liberté d’expression et à exercer une pression sur les journalistes.

Dans le communiqué, le parti estime que l’arrestation de Sami Fehri s’inscrit dans la démarche sélective de réformes et de lutte contre la corruption adoptée par le gouvernement, rappelant qu’il est pour l’assainissement du secteur médiatique, tout en appelant le gouvernement à répondre aux réclamations des journalistes suite aux dernières nominations à la tête de certaines institutions médiatiques.

D’autre part, le parti a appelé à l’indépendance de la justice et à l’éloigner des règlements de comptes politiques entre le gouvernement et ses opposants.

 


Lire aussi
  1. Tunisie : Sami Fehri se serait-il réconcilié avec Nessma ?
  2. Tunisie : Sami Fehri et ses co-prévenus libérés dans l’affaire Cactus Prod mais S. Fehri reste en prison
  3. Tunisie : Report du procès de Sami Fehri au 24 avril
  4. Tunisie – Affaire Sami Fehri: les journalistes « dégagés » du tribunal
  5. Libération de Sami Fehri Après 12 heures d’instruction

Commentaires:

Get our toolbar!