Societe

Vidéo : “Certains militaires tunisiens de l’accident d’hélicoptère en 2002 auraient pu être sauvés si…”

Treize militaires, dont le Chef d’état-major de l’armée de terre tunisienne, le général Abdelaziz Skik, ont trouvé la mort en 2002 dans un accident d’hélicoptère à Medjez El-Bab. Cet accident “présumé” a déclenché une grande polémique, qui a été enterrée rapidement par l’ancien régime de Ben Ali avec ses secrets.
Un journaliste de la télévision en ligne “Ettajdid” a réalisé récemment une enquête dans la région où l’accident a eu lieu et a révélé ses conséquences néfastes sur la vie des villageois. Ces derniers ont raconté, entre autres, comment on leur a interdit de s’approcher des victimes au moment de l’accident alors qu’il avaient la possibilité de les sauver. Regardez

v

Commentaires

Haut