Politique

Tunisie: Mongi Rahoui demande la suspension des dispositions “impopulaires” de la loi de finances 2018

Tunisie: Mongi Rahoui demande la suspension des dispositions “impopulaires” de la loi de finances 2018

Le président de Commission des finances à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Mongi Rahoui,  a demandé jeudi 04 janvier 2018, la suspension des procédures “impopulaires” contenues dans la loi de finances de 2018, assurant qu’elle représente une source de tension sociale et porte atteinte au pouvoir d’achat du citoyen tunisien.

Intervenant dans l’émission La Matinale sur radio Shems Fm, Rahoui a estimé que la loi de finances de 2018 constitue l’une des lois les plus arbitraires à l’encontre du pouvoir d’achat des citoyens, soulignant qu’elle représente un frein à la croissance en Tunisie.

Le dirigeant du Front populaire a expliqué que les déclarations du gouvernement sur la réalisation d’un taux de croissance de 3% en 2018 n’est pas réalisable avec cette loi, soulignant que tous les prix des produits ont, sans exception, augmenté.

On rappelle que le ministère du Commerce a annoncé mercredi que les prix de certaines denrées de base subventionnées n’ont pas augmenté, à l’instar du sucre, du pain, de la semoule, de l’huile végétale et autres.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut