France: La semaine décisive de Nicolas Sarkozy

Comment relancer une campagne qui marque le pas? Nicolas Sarkozy, qui dévoilera l’essentiel de son projet présidentiel dimanche à Villepinte (Val-d’Oise), entame une semaine décisive, dans une période – mi-mars – où l’opinion commence traditionnellement à se cristalliser avant la présidentielle.

À l’Élysée et au QG du candidat, le moral a baissé de plusieurs crans, ces derniers jours. L’équipe de campagne a conscience de la «mauvaise séquence» de la semaine dernière, marquée par le «chahut» de Bayonne, les mauvais sondages, et l’annonce surprise de Hollande (taxer à 75% les hauts revenus) qui a éclipsé les mesures de Sarkozy sur l’éducation.

«Son entrée en campagne a été une réussite, car tout tournait autour de ses idées, note l’un de ses stratèges. Il faut absolument reprendre la main. Car, quand c’est Sarkozy qui répond à Hollande, il baisse…»

Le président compte sur l’agenda médiatique chargé de la semaine pour relancer l’offensive. Premier temps fort: l’émission de France2 Des paroles et des actes, mardi soir. Sarkozy y fera des annonces, notamment sur la sécurité ou l’immigration. Il devrait notamment préciser certaines idées évoquées à Bordeaux, comme un nouveau tour de vis au regroupement familial. Jeudi matin, celui qui se présente comme le «candidat du peuple» sera sur RMC, avec Jean-Jacques Bourdin.

«Il veut continuer à s’adresser à la France du non, à la majorité silencieuse», note un stratège. Sarkozy clôturera la séquence avec un passage sur TF1, lundi prochain. En une semaine, le président, qui redoute l’égalité du temps de parole (à partir du 19 mars), espère donc toucher un maximum de téléspectateurs, sans compter les 60.000 militants attendus au grand meeting de Villepinte.

Parallèlement, Sarkozy continuera à décliner sur le terrain sa séquence régalienne, avec un déplacement à Saint-Quentin dans un centre d’insertion «qui accueillera à la fin du mois des mineurs placés par décision de justice». Jeudi, il sera à Clermond-Ferrand ou à Saint-Etienne. Au QG de campagne, son équipe projet, dirigée par Emmanuelle Mignon, est sur le pied de guerre.

Elle planche sur les nouvelles propositions et sur le grand meeting de Villepinte, au cours duquel Sarkozy espère donner une «cohérence» au projet. «Ce sera une semaine très dense sur les idées, note un proche. Les mesures dévoilées sont bonnes, mais il n’y a pas d’idées force. Il faut faire une synthèse et fixer le cap.»

Source: Le Figaro

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut